Un petit post car dans mes consultations je vois souvent des parents mais principalement des mamans qui se retrouvent démunies devant l’intensité des émotions de leurs enfants.

Je leur explique alors que les émotions chez les enfants ont leur raison d’être et qu’il faut les accompagner et l faire exprimer celles-ci avec bienveillance et compassion, plutôt que de les envoyer bouler en essayant de faire taire leurs cris et leurs pleurs…..même si je sais qu’ils ont la faculté de nous mener à bout !

Si l’enfant ne peut s’exprimer librement il se sentira frustré et gardera cette colère enfouie en lui et elle risque de ressortir plus tard comme une bombe et de manière encore plus violente que la première fois !

De mon côté comme toutes les mamans je m’en suis vue également avec mes propres enfants….j’ai beaucoup travaillé et appris pour comprendre pourquoi, et comment je pouvais les aider car je voyais bien que ce n’était pas de la comédie mais une profonde tristesse et une incompréhension de leur part face à notre monde d’adulte.

L’enfant lui vit le moment présent, il ne triche pas et ne fait pas de projection futures….alors lorsqu’il est blessé….c’est réel…même si pour nous cela représente une forme de caprice…C’est une tristesse profonde qu’il fait ressortir sous forme de caprices ou de colères…Mais il y a aussi toutes les énergies qu’il a emmagasiné durant sa journée qui lui ont créés du stress et des angoisses qui ressortent ainsi.

Si on éteint pas le feu avec amour et bienveillance…le feu s’attise…et les choses s’aggravent…l’enfant ne saura qu’exprimer ses émotions que par des pleurs, des cris et de la colère…et ce schéma il peut le garder durant sa vie entière….

Pour les aider il suffit d’ouvrir son cœur et de se mettre à son niveau, de prendre du recul par rapport à la problématique qui n’est pas si grave que cela…

De regarder aussi en nous quelle blessure cela active …sur le fait que l’on a du mal à supporter…

Est ce que nos parents nous ont fait vivre la même chose ??

En nous briment et en nous empêchant de nous exprimer…et en réagissent avec une conscience adulte et non une conscience d’enfant.

Pour cela il va falloir apprendre à regarder en face vos propres peurs et les travailler…les accueillir avec amour et bienveillance et les ACCEPTER !

Ensuite cela permet d’y voir plus clair et d’avoir les capacités à résoudre le conflit avec bienveillance.

Respectez son enfant c’est l’aimer à sa juste valeur et c’est aussi vous respectez vous-même.

Respecter les émotions de son enfant c’est lui permettre de sentir ce qui se passe en lui, de poser des mots sur ces différentes émotions qu’il est entrain de vivre, de lui faire ressentir ce qui se passe en lui afin qu’il puisse les évacuer et ne pas les traîner avec lui pendant une partie de sa vie.

Pin It on Pinterest

Share This