Lâchez prise avec vos enfants

Aujourd’hui lors de mes consultations je rencontre beaucoup de mamans ou de parents qui sont dépassés avec leurs enfants et qui ne savent franchement plus comment s’y prendre avec eux.

Nos enfants d’aujourd’hui ont une très forte personnalité et ils savent ce qu’ils veulent depuis leur plus jeune âge et nous nous retrouvons confronté à une situation de pot de fer contre le pot de terre. 

Et qui va gagner ?

C’est souvent l’adulte qui impose des choses à l’enfant avec force et l’enfant se sent alors frustré et pas écouté.

Si vous n’écoutez pas ce qu’il a à vous dire, sa prochaine rébellion sera encore plus violente que la précédante car il n’a pas aimé ni compris ce rapport de force.

L’enfant vit dans un monde au présent et suit son instinct et ses choix sans recul sur la situation. Alors que nous en tant qu’adulte nous avons ce recul mais il est propre à nous et pas celui de votre enfant car c’est un être différent de vous avec des désirs différents.

Pour ma part, j’ai fait les mêmes erreurs et  j’ai souvent commencé ma journée de travail stressée et énervée car il y avait souvent des conflits avant de quitter la maison le matin.

De plus, le conflit ambiant déteint sur les autres membres de la famille et tout le monde se retrouve dans cette spirale négative ( cris, stress, dispute…).

Vous êtes mal et vos enfants aussi et tout le monde se sépare le coeur gros.

Et les mamans pleurent dans leur voiture jusqu’au travail d’épuisement et de non compréhension de la situation.

C’est du vécu !!!

En travaillant sur moi au niveau psychologique et spirituel (  soins énergétiques et guidance ) j’ai pris de la hauteur et j’ai compris que les émotions de mes enfants et celles de mon conjoint sont propres à eux et ne m’appartiennent pas.

J’ai appris à regarder chaque situation avec humour, cela détend l’atmosphère !!

Est ce que c’est grâve qu’un enfant fasse un caprice ou vous envoie bouler ?

La première chose à faire c’est écouter sa demande et voir si on peut y répondre favorablement ou pas.

Si il est possible de négocier….faites le !

Sinon laissez les faire leurs propres expériences de la vie.

Expérience personnelle :

« J’ai envoyé pendant une journée en plein hiver mon fils à l’école avec seulement un T-Shirt à manche longue alors qu’il faisait très froid dehors mais monsieur avait décidé qu’il faisait chaud car il y avait du soleil et qu’il ne mettrait ni pull et ni blouson !

J’ai eu mal au ventre et j’ai pris sur moi, je l’ai laissé faire !

Résultat il a eu froid toute la journée et le lendemain il a mis son pull et son blouson !

Fin de l’histoire…maintenant il m’écoute car il sait que c’est pour son bien et que mon rôle de maman est de le protéger ! »

J’ai aussi compris avec le temps que je devais plus les écouter….entendre ce qu’ils ont à me dire plutôt que de leur imposer des restrictions qu’ils ne comprennent pas toujours.

Je me suis également retournée sur mon passé et je me suis apperçue que je réagissais avec eux comme mes parents avaient agis envers moi au même âge.

En faisant une introspection de mon enfance, en regardant les périodes de ma vie qui m’ont fait soufffrir, j’ai compris que c’était le manque de liberté dans ma manière de penser, de faire, de bouger, de m’exprimer…Pour ma part je l’ai vécu cela comme un manque de confiance de mes parents vis à vis de moi et je leur en ai voulu pendant des années.

Aujourd’hui j’ai compris qu’ils ont fait de leur mieux et avec leur vécu personnel   et je leur ai pardonné et envoyé beaucoup d’amour pour cela.

De plus, nous avons tendance à reproduire les mêmes schémas avec nos propres enfants et libre à vous de vouloir les éduquer de manière différente et de couper les liens avec une éducation qui n’était pas faite pour vous….et d’accompagner vos enfants avec amour et bienveillance.

Il va vous falloir travailler sur ce coupage de liens afin de pouvoir retrouver votre place au sein de votre famille et de ne pas reproduire des schémas familiaux qui sont pas en adéquation avec vous même.

Pour qu’un enfant devienne autonome et qu’il prenne confiance en lui, il faut le laisser prendre des initiatives même si cela ne vous plait pas toujours.

Alors lâcher prise et vous verrez que l’ambiance sera plus sereine chez vous.

Aussi apprenez à regardez et à écouter vos enfants car ils ont beaucoup de choses à vous apprendre sur vous et ils vous emméneront sur le chemin de votre propre guérison.

Gestion des émotions chez l’enfant

Un petit post car dans mes consultations je vois souvent des parents mais principalement des mamans qui se retrouvent démunies devant l’intensité des émotions de leurs enfants.

Je leur explique alors que les émotions chez les enfants ont leur raison d’être et qu’il faut les accompagner et l faire exprimer celles-ci avec bienveillance et compassion, plutôt que de les envoyer bouler en essayant de faire taire leurs cris et leurs pleurs…..même si je sais qu’ils ont la faculté de nous mener à bout !

Si l’enfant ne peut s’exprimer librement il se sentira frustré et gardera cette colère enfouie en lui et elle risque de ressortir plus tard comme une bombe et de manière encore plus violente que la première fois !

De mon côté comme toutes les mamans je m’en suis vue également avec mes propres enfants….j’ai beaucoup travaillé et appris pour comprendre pourquoi, et comment je pouvais les aider car je voyais bien que ce n’était pas de la comédie mais une profonde tristesse et une incompréhension de leur part face à notre monde d’adulte.

L’enfant lui vit le moment présent, il ne triche pas et ne fait pas de projection futures….alors lorsqu’il est blessé….c’est réel…même si pour nous cela représente une forme de caprice…C’est une tristesse profonde qu’il fait ressortir sous forme de caprices ou de colères…Mais il y a aussi toutes les énergies qu’il a emmagasiné durant sa journée qui lui ont créés du stress et des angoisses qui ressortent ainsi.

Si on éteint pas le feu avec amour et bienveillance…le feu s’attise…et les choses s’aggravent…l’enfant ne saura qu’exprimer ses émotions que par des pleurs, des cris et de la colère…et ce schéma il peut le garder durant sa vie entière….

Pour les aider il suffit d’ouvrir son cœur et de se mettre à son niveau, de prendre du recul par rapport à la problématique qui n’est pas si grave que cela…

De regarder aussi en nous quelle blessure cela active …sur le fait que l’on a du mal à supporter…

Est ce que nos parents nous ont fait vivre la même chose ??

En nous briment et en nous empêchant de nous exprimer…et en réagissent avec une conscience adulte et non une conscience d’enfant.

Pour cela il va falloir apprendre à regarder en face vos propres peurs et les travailler…les accueillir avec amour et bienveillance et les ACCEPTER !

Ensuite cela permet d’y voir plus clair et d’avoir les capacités à résoudre le conflit avec bienveillance.

Respectez son enfant c’est l’aimer à sa juste valeur et c’est aussi vous respectez vous-même.

Respecter les émotions de son enfant c’est lui permettre de sentir ce qui se passe en lui, de poser des mots sur ces différentes émotions qu’il est entrain de vivre, de lui faire ressentir ce qui se passe en lui afin qu’il puisse les évacuer et ne pas les traîner avec lui pendant une partie de sa vie.

Comment faire changer l’ambiance dans votre famille et dans votre vie de tous les jours ?

COMMENT FAIRE CHANGER L’AMBIANCE DANS VOTRE FAMILLE ET DANS VOTRE VIE DE TOUS LES JOURS?

Votre vie de famille peut être parfois déréglée suite à beaucoup trop de tensions accumulées et de stress qui est du au travail, les enfants, la vie conjugale, le tâches du quotidien….

Vos enfants vous alors ressentir votre mal être et de se faite ils risquent d’être de plus en plus pénibles, révoltés, à la recherche de conflits car c’est ce qui émane de vous et ils le ressentent !

Vous vous êtes sûrement déjà surpris à penser que vous étiez dans une spirale négative et que vous aviez du mal à vous en sortir.

Est ce que cette spirale revient à chaque fois que vous vous retrouvez dans la même situation ?

C’est une cause à effet qui est naturelle et qui effectivement se renouvelle sans cesse tant que vous n’aurez pas décidé au fond de vous même d’en chercher la cause et de dire STOP.

Qu’est ce qui vous pousse à continuer ce schéma qui ne vous convient pas et qui ne vous procure aucun plaisir et engendre chez vous des idées négatives et de la tristesse.

C’est la peur de devoir changer qui vous habite, laisser au placard ses vieux schémas et ses croyances que l’on aime temps ou qui nous rassurent et dont à n’a tout simplement pas conscience, pour les remplacer par de nouvelles idées et croyances positives et de faire en sorte que cette spirale ne se reproduise pas.

Il vous faut savoir que ces schémas sont souvent ancrés dans votre inconscient et ils vous habitent depuis fort longtemps ( l’enfance ou aussi des schémas qui peuvent vous être transmis par mémoire familiale : mémoire transgénérationnel).

Vous êtes même habitué à vivre avec , ils font parti de vous , de votre personnalité, ils peuvent même par moment vous procurer du plaisir, ou vous donner le sentiment d’exister.

Alors comment arriver à changer et à ré-équilibrer votre vie et votre bien être et trouver enfin le bonheur et la plénitude ?

Tout simplement en faisant un travail pour changer votre programmation :

  • En décidant de rester positif,
  • en décidant d’être heureux,
  • en décidant de diriger sa vie
  • en décidant d’aller de l’avant
  • en décident de vivre le moment présent sans se soucier de hier ou de demain
  • en décidant d’être centré sur le cœur cela veut dire de s’aimer pleinement et de s’accepter tel que vous êtes avec vos qualités et vos défauts.

A partir du moment où vous avez décidez de changer vous commencerez à amorcer ce changement dans votre vie.

Le but est de remplacer les ancien schémas par des nouveaux schémas que vous allez créer de toute pièce de manière positive.

Il va falloir déprogrammer votre cerveau afin de pouvoir positiver.

Pour pouvoir déprogrammer le cerveau, il va vous falloir apprendre à trouver dans une journée du temps pour vous afin de faire le vide en vous ( méditation, marche à pied, écouter une musique que l’on aime bien dans une pièce silencieuse…) pour aller chercher au fond de vous vos blocages et écouter votre guide intérieur a à vous dire.

Vous reconnecter à vous même va vous permettre de faire le tri et jeter les objets ( pensées, schémas, paroles, gestes….) qui vous handicapent dans votre vie. C’est comme si vous vouliez vider des cartons de votre cerveau qui sont remplis d’objets inutiles pour les remplacer par de nouveaux objets qui vont seront d’une aide précieuse et qui vous apporteront bonheur et sérénité.

A parti du moment ou vous avez décidé vous allez commencer à vider un carton, puis deux, puis trois et ainsi de suite….

Pour au final peut être tous les vider les remplacer au fur et à mesure de votre vie par de nouveaux objets lumineux.

Et vous allez voir que vos relations aux autres vont changer, que vous aurez une vie plus calme et équilibrée et que le changement va s’opérer au fur et à mesure naturellement et presque sans effort.

Alors qu’attendez vous ?

Belle journée lumineuse à vous.

Comprendre des enfants précoces

Comprendre les enfants précoces 

Les enfants précoces sont souvent des enfants un peu spéciaux, souvent ils ont du mal à comprendre qui ils sont et ils se sentent en décalage avec les autres enfants, ils sont souvent perçu comme différents par les jeunes de leur âge et sont souvent mis de côté car leur différence effraie un peu les autres car il ne la comprenne pas.

A l’école, ils sont très critique, ils rejettent souvent en bloque le système scolaire car celui-ci ne leur correspond pas. Ils ne comprennent pas pourquoi ils doivent apprendre des choses qui ne serviront à rien plus tard dans leur vie professionnelle, donc de ce fait ils ont du mal à apprendre.

Ce sont des enfants qui ont des dons artistiques ( peinture, chant, musique, travaux manuels…) et ils ont une conscience spirituelle assez élevée.

Ils ont du mal souvent à s’intégrer au monde qui les entoure et ont du mal à trouver leur place car ils ont un cerveau très mature et un corps qui les encombre dont ils ne savent quoi faire.

Ils recherche souvent la compagnie des adultes qui peuvent assouvir leur soif de connaissance. Dans leurs relations amicales ils sont souvent à la recherche d’ enfants qui leur ressemble.

Comme se sont des enfants qui sont souvent blessés dans leur âme et dans leur amour propre, ils ont une très petite estime d’eux même car ils sont en décalage par rapport aux autres de leur âge.

Avec ces enfants notre rôle de parents est d’être très présent, d’être dans un accompagnement bienveillant et être à l’écoute de leurs émotions afin qu’ils puisse se construire une estime de soi malgré leurs difficultés.

Leur expliquer qu’ils ne sont pas seul et qu’il y a plus d’autre enfants comme eux.

Même si ils ne sont pas pleinement adaptés au système scolaire, cela ne les empêchera pas de devenir quelqu’un mais par des voies différentes des autres enfants.

Le système scolaire français n’est pas adapté à ces enfant un peu spéciaux car le corps enseignant n’est pas bien formé et n’a pas le temps pour individualisé leur enseignement.

Ce sont des enfants qui peuvent être en échec scolaire ou diagnostiqué avec des trouble du comportement, hyper-activité, problème d’attention, dyslexie, dysorthographie…..

Souvent ces enfants sont mis sous camisole médicamenteuse afin de faire taire leurs symptômes mais sans pour autant les soigner….donc cela ne fait que reculer le problème.

Des études ont été fait sur le Ritalin, médicament le plus souvent donné et c’est une vrai bombe à retardement.

J’ai déjà d’ailleurs publier des articles sur le sujet.

Alors si comme moi vous êtes en contact avec ces enfants, accompagnez les dans la bienveillance et aider les à avoir une bonne estime d’eux….car se sont des enfants merveilleux qui peuvent nous apprendre beaucoup si on sait leur ouvrir notre cœur et écouter ce qu’ils ont à nous dire.

Comment apprendre à l’enfant à gérer ses émotions

COMMENT GERER ET EVACUER LA TRISTESSE

Nos enfants sont des petits êtres qui sont souvent sensibles, voir hyper-sensible et qui ont du mal à gérer leurs émotions car se sont de vrais éponges.

Lorsqu’ils ont de la peine, ils ont le sentiment de n’être pas bien compris, ils se sentent isolés et quelques fois différents des autres.

Il faut leur expliquer que c’est naturel d’être triste et d’avoir de la peine , qu’ils ne sont pas les seuls et que bien d’autres enfants sont pareils qu’eux, que cette sensibilité deviendra plus tard un atout pour leur vie future même si aujourd’hui ils ont du mal à gérer et à comprendre.

Comment les accompagner ?

Vous pouvez les aider en les questionnant afin de pouvoir poser le doigt sur l’émotion qui bloque.

Voici des exemples de questions :

 Pourquoi tu es triste ?

Qu’est ce qui t’a blessé ?

Pourquoi cela t’a t’il rendu triste ?

Est ce que cela te rappelle un sentiment que tu as déjà vécu avant ?

Est ce que cette blessure tu peux l’évacuer ?

Est ce que cette blessure revient toujours dans la même situation ?

Ensuite afin qu’il puisse prendre du recul et retrouver son bien être je vous conseil cette visualisation :

Lorsque tu es triste allonge toi et mes tes mains sur ta poitrine, tu prends 3 grandes respirations : en inspirant par le nez et en expirant doucement par la bouche.

Ensuite tu visualises une lumière verte qui se positionne sur ta poitrine et cette lumière devient d’un vert de plus en plus lumineux. Cette lumière verte entoure complètement ton corps et te protège.

Tu vas visualisé ensuite une fumée grise qui va sortir de ta poitrine afin d’être évacuée.

Tu demandes à tes guides et anges de transmuter cette fumée grise en lumière et en amour afin que celle-ci te revienne en te guérissant et en t’apaisant.

Tu visualises ensuite une lumière rose qui entoure tout ton corps et qui te remplie complètement d’un amour inconditionnel, tu te sens aimé et protégé.

A chaque fois que tu seras triste, prends le temps de t’allonger et d’évacuer cette tristesse afin de te nettoyer énergétiquement afin de ressentir un bien être intérieur.

Je m’appelle Isabelle Bertholin et je suis astrologue spirituelle.

J’ai toujours su au fond de moi que je devais guider, inspirer et enseigner.

> En savoir plus sur moi




Pin It on Pinterest